Les chroniques du Multivers

C'est en regardant au plus profond des étoiles que nous savons que nous ne sommes rien...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Géographie de l'Anauroch

Aller en bas 
AuteurMessage
Conteur
Admin


Messages : 158
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Géographie de l'Anauroch   Mar 9 Jan - 17:09

Capitale : Pénombre (aucune capitale pour les bédouins)
Population : 114 048 [sans prendre en compte la cité de Pénombre] (humains 77%, asabis 17%, gnolls 5%)
Gouvernement : magocratie (la cité de Pénombre) ; structure tribale (les bédouins)
Religions : Beshaba, Elah (Séluné), Kozah (Talos), N'sar (Kelemvor), Shar, esprits locaux
Importations : bétail, objets en bois
Exportations : épices, sel
Alignement : NM, CM, CB

L'Anauroch est une région désertique qui s'est peu à peu agrandie pour finalement séparer la partie septentrionale de Faerûn en une moitié orientale et une moitié occidentale. Egalement surnommé le Grand désert ou la Grande mer de sable, l'Anauroch a englouti l'ancien empire de Nétheril il y a plus de mille cinq cents ans, puis avalé les royaumes prospères qui s'étaient développés après la chute de cet empire. Pendant des générations, l'avancée incessante de l'Anauroch a détruit des royaumes et chassé les monstres vers les régions frontalières.

L'Anauroch est le plus grand des déserts de Faerûn, mais il est loin d'être véritablement désert. Une race de nobles barbares nomades, les bédouins parcourent ses étendues. Des garnisons et des patrouilles du Zhentarim contrôlent plusieurs oasis le long de la Route noire, la route commerciale serpentant depuis les ruines de Valtesh jusqu'à Llorkh en passant sous les crêtes des Pics gris. Enfin - et ce qui est peut-être le plus important - l'Empire des ombres s'est fixé au-dessus de l'enclave que l'on appelait autrefois la Mer de la soif. Pénombre, une cité nétherisse ayant échappé à la chute de Nétheril en disparaissant dans le Plan de l'Ombre, est finalement réapparue à Faerûn ; ses maîtres actuels observent attentivement la situation présente du monde et réfléchissent aux conquêtes futures qu'ils pourraient entreprendre.

Vie et société


Les bédouins, ces nomades humains qui survivent aux dangers du désert en attaquant les caravanes marchandes qu'ils attirent dans des passes isolées, établissent leurs campements à la surface de l'étendue désertique. Ils sont divisés en dizaines de petites tribus dirigées par des cheikhs dont la richesse se mesure par la taille, et la vitalité de leurs troupeaux. Les bédouins voyagent d'oasis en oasis et demeurent rarement au même endroit.

Le Zhentarim a cherché pendant des décennies à créer une route commerciale sécurisée pour traverser l'Anauroch. Les routes septentrionales traversant la Haute glace sont infestées de monstres bien trop nombreux pour être éliminés et les routes méridionales sont sans cesse attaquées par des pillards humanoïdes et sujettes à l'interférence des Vaux et du Cormyr. Des années de dur labeur ont permis aux Zhents de créer une chaîne de caravansérails dans lés oasis de la Lame, la partie méridionale ensablée de l'Anauroch. Les maraudeurs et les garnisons du Zhentarim ont lutté des années durant contre les bédouins, et ils contrôlent aujourd'hui les seuls endroits dans lesquels ils sont stationnés.

Comme dans de nombreux autres déserts, la vie secrète de l'Anauroch se passe sous la surface. Seuls les érudits les plus savants savent qu'une race de créatures maléfiques, les phaerimms, a été emprisonnée dans une bulle magique sous le Grand désert. Les phaerimms, autrefois tout-puissants dans les limites de leur prison de sable, sont aujourd'hui dispersés et brisés. Une race d'humanoïdes maléfiques ressemblant à des lézards, les asabis, vit également sous les sables du désert. Les nouveaux maîtres de l'Anauroch sont les archimages de Pénombre. Leur noire citadelle - une cité-état capable de se déplacer d'un endroit à un autre et de voyager à travers les dimensions - se trouve actuellement à proximité du centre du désert. Vivant dans une société très structurée, les habitants de Pénombre consacrent leur existence à la vie de leur cité et obéissent aux princes de la cité qui sont également les mages les plus puissants du royaume. Ils ignorent les autres habitants du désert car ils ne leur trouvent"aucun intérêt

Caractéristiques géographiques principales


Bien que les étrangers considèrent le Grand désert comme une simple vaste étendue désertique, c'est en réalité une succession de différents types de déserts : des déserts de poussière longeant des steppes rocailleuses balayées par les vents, elles-mêmes bordant des toundras gelées, des montagnes inhospitalières et le gigantesque glacier connu sous le nom de la Haute glace. L'Anauroch se divise en trois régions principales : la Haute glace, la Plaine des pierres dressées et la Lame.

Les Azirrbat

Ces pics rocheux et fourchus se dressent du côté est du Miroir d'At'ar. Les profondes crevasses trouant la roche mènent vers des cavernes infestées de tribus agressives d'asabis qui hantent le désert à des dizaines de kilomètres à la ronde.

La Lame

La Lame est une région dominée par des déserts de sable et un océan de grandes dunes. La région du Vide se trouve en son centre, un lieu où même les bédouins ne se rendent jamais.

La Mer de l'ombre

Autrefois appelée la Mer de la soif, ce lieu était une vaste cuvette s'étendant sur des kilomètres dans toutes les directions, une étendue salée complètement vide de toute eau. Avec le retour de la cité de Pénombre, une puissante magie fut invoquée car un lac calme aux eaux claires, perpétuellement enveloppé par des brumes et des nuages sombres, repose aujourd'hui à l'endroit même où existait autrefois l'endroit le plus inhospitalier de tout Toril : des milliers de kilomètres carré de désert. La cité de Pénombre se trouve sur les rives septentrionales du lac.

Les Monts cimeterres

Ces pics rocheux et noirs en forme d'obélisques séparent la Mer de la soif de l'étendue rocailleuse du Miroir d'At'ar. Ces lames de pierre noire déchiquetée se dressent au milieu d'une étendue de sable et de poussière sans qu'aucune colline, ravin ou trace de végétation n'y apparaisse. Deux défilés, la Trouée des crânes et la Route des chacals, traversent les monts.

Quartier du vide

Cette région au Sud-Ouest d'Anauroch est connue pour son absence de nourriture et d'eau. Les visiteurs (et ils sont rares) ne peuvent trouver autre chose que des dunes de sable à perte de vue, avec des rohers émergeant parfois du sable. Seuls les bédouins osent traverser cette zone, et quand ils voient une personne assez folle pour s'y aventurer, ils considèrent d'avance qu'il mourra de soif au moment où ses chameaux mourront de faim.

La Saiyadarr

La Saiyadarr, une région de prairies arides dans laquelle paissent des animaux sauvages, se trouve non loin de la Mer de la soif. Cette région est le terrain de chasse favori des tribus bédouines - une véritable corne d'abondance de cent soixante kilomètres de long en plein milieu de la Lame.

Sites importants


Aucun voyage n'est véritablement sûr dans le désert de l'Anauroch. Les tempêtes de poussière, la chaleur étouffante et le froid glacial hivernal peuvent tuer les voyageurs les plus endurci.


Ascore

La cité hanté d'Ascore, autrefois un port du royaume nain de Delzoun (lui-même ç peine plus qu'un souvenir) reste sur les côtes de la mer évanouie aujourd'hui connue comme la Mer gelée. Parfois, des morceaux de navires de pierres géants émergent des sables à l'est de la ville.
D'intrépides aventuriers ont signalés un cercle de treize pyramide au centre de al ville. Ces pyramides sont construites d'une pierre rouge qui n'est pas sans rappelé les pierres de sang de Karc. Une expédition de Pénombre étudie les pyramides depuis plusieurs années déjà.

Hlaungadath

Située approximativement à soixante kilomètres de la cité en ruine d'Ascore, elle-même située aux abords nord-ouest du désert, une autre cité abandonnée se dresse au milieu des sables. Ces ruines, anciennes mais quasi intactes, abritent un clan puissant et arrogant de lamies. Les lamies rôdent à proximité des oasis, cherchant à attaquer les caravanes du Zhentarim qui font preuve de négligence ou les bédouins qui manquent de vigilance. En effet, Hlaungadath possède une réputation maléfique parmi les habitants du désert et ceux-ci l'évitent à tout prix. Les rumeurs font du chef des lamies une puissante ensorceleuse.

Pénombre (métropole, 25 000+?)

Au début de l'Année de la Magie sauvage, une mystérieuse cité volante aux murs noirs et hautes tours s'est matérialisée au-dessus du Bois sanguinaire. Peu de temps après, elle s'est arrêtée à proximité des Monts cimeterres dans la partie méridionale de l'Anauroch. Son apparition a coïncidé avec l'inondation de la Mer de la soif. Les habitants de cette cité nouvellement arrivée sont les descendants des magiciens nétljerisses qui avaient disparus dans le Plan de l'Ombre après la destruction de l'empire de NétheriL Des légions de guerriers-magiciens en armure noire patrouillent les rues de la cité et les alentours, et un cercle de reflets archimages imprégnés du pouvoir des ombres dirige la cité, tout comme les princes-mages nétherisses dirigeaient autrefois ces contrées. La cité de Pénombre représente à elle seule une des plus puissantes concentrations de puissance magique de tout Toril et son arrivée impromptue inquiète les différents conseils de sages et de puissants de Faerûn.

Rasilith

Cette cité à moitié enfuit dans le sable est ala seule chose pouvant casser la monotonie du quartier du vide. Des murs de pierres grises entourent une série de tours d'albastre, elles-mêmes entourant une forteresse à l'apparence étrange. Une tribu bédouine a découvert ce lieu et furent heureux d'y découvrir un puits d'eau pure et limpide sous le sable. Leur bonheur fut néanmoins de courte durée : le puits de Rasilith est surtout l'entrée vers le territoire des phaerimms et de leurs serviteurs asabis.

Histoire de la région


L'Anauroch est l'œuvre des phaerimms, une race de puissants magiciens non humains qui s'épanouit dans l'Outreterre, sous la surface même de l'endroit où se dressait Nétheril il y a plusieurs milliers d'années. Tandis que Nétheril atteignait le pinacle de sa puissance, ses ennemis secrets créèrent une terrible magie d'absorption, une malédiction qui dessécha les terres nétherisses et poussa les puissants archimages à partir vers des dizaines d'autres pays différents.

Les phaerimms tentèrent ensuite d'éliminer toute trace de vie de la surface de Faerûn. Heureusement, ils ne réussirent qu'à détruire l'empire de Nétheril. Afin de contenir les dommages qu'ils avaient causés, les sharns, une autre race de puissantes créatures, parvinrent à emprisonner quasiment tous les phaerimms sous les ruines de l'empire nétherisse.

Après la chute des grands magiciens de Nétheril et la fuite de leurs gens, trois'états furent fondés aux frontières-de l'ancien empire dans des régions n'ayant pas été touchées par la malédiction des phaerimms. Les cités d'Anaurie, d'Asram et de Hlondath survécurent des siècles durant à la disparition de Nétheril. Nourri par la fureur inhumaine des phaerimms, le désert continua cependant à gagner du terrain sur ces terres. Hlondath, la dernière nation à tomber, ne disparut que trois cents ans après que la Pierre levée avait été dressée à Cormanthor. Aujourd'hui, les trois Royaumes enfouis, c'est ainsi qu'ils ont été surnommés, sont abandonnés depuis plus d'un millier d'années. Leurs populations errèrent dans les étendues désertiques de l'Anauroch et se mélangèrent aux bédouins, des humains ayant été transportés jusque-là par magie, pour donner naissance à une culture hybride.

Les bédouins, vécurent seuls dans leur désert pendant de nombreuses années car peu d'envahisseurs peuvent supporter les colères de l'Anauroch. Jusqu'au début de cette année, les phaerimms étaient toujours emprisonnés sous les sables de l'Anauroch, aiguisant leurs pouvoirs magiques tout en continuant de chercher le moyen de se libérer - mais l'apparition de Pénombre a brisé le Mur des sharns. Cela aurait pu annoncer de grands changements pour les phaerimms, si les reflets n'avaient pas été leurs pires ennemis. Cette année verra peut-être un affrontement ébranler les profondeurs de l'Anauroch. Les tentatives divinatoires concernant l'issue de la prochaine bataille n'ont pour l'instant révélé que des ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniques.forumactif.com
 
Géographie de l'Anauroch
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc
» Géographie 01. Les grandes régions du monde !
» IV. Géographie
» GÉOGRAPHIE II ▲ Les Fiefs des Sept Couronnes
» Fiche sur les royaumes de Beleriand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques du Multivers :: Multivers :: Abeir - Toril :: Féérune :: Anauroch-
Sauter vers: