Les chroniques du Multivers

C'est en regardant au plus profond des étoiles que nous savons que nous ne sommes rien...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Géographie du Thesk

Aller en bas 
AuteurMessage
Conteur
Admin


Messages : 158
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Géographie du Thesk   Mer 10 Jan - 14:37

Capitale : aucune
Population : 875 360 (humains 85%, gnomes 8%, orques 6%)
Gouvernement : oligarchie
Religions : Chauntéa, Shaundâkul, Waukeen.
Importations : chevaux, marchandises commerciales, or
Exportations : fer, marchandises gnomes ou en provenance de Kara-Tur, nourriture
Alignement : N, NB, CB

Thesk est une terre de fourbes, mais amicaux, marchands et de fermiers de talent. La voie commerciale qui mène au territoire lointain de Kara-Tur permet aux Theskiens de côtoyer toutes sortes de peuples et d'interagir avec de nombreuses cultures, faisant de Thesk l'une des nations les plus tolérantes de Faerûn. Après avoir été décimé par la horde tuigane, le peuple de Thesk reconstruisit ses cités et ses villes et a même accueilli l'armée des orques abandonnée par le Zhentarim.

La familiarité des Theskiens avec les produits de qualité et d'origine indéterminées leur donne la faculté de jauger précisément les objets. Le fait que la magie profane soit rare sur le territoire, combiné à l'influence des Maîtres de l'ombre (une guilde de voleurs soutenue par l'Église de Mask) procure à Thesk une autre envergure que celle d'un simple royaume de marchands parmi tant d'autres.

Vie et société



Les habitants des zones rurales de Thesk mènent des existences très ordinaires, s'occupant de leurs terres et de leur bétail. Contrairement à d'autres régions de Faerûn, bon nombre de fermiers et de propriétaires de ranch à Thesk sont des orques de race pure. Ceux-ci ont également élu domicile dans les villes, se mêlant aux autres commerçants et ouvriers qui servent la Voie dorée, l'artère commerciale la plus importante, qui relie Faerûn à l'Extrême-Orient. Habitués aux visages, aux langues et aux biens étrangers, les gens de Thesk profitent d'ordinaire des caravanes en provenance de tous les coins du monde et prennent la peine d'accueillir les visiteurs.

Caractéristiques géographiques principales



Thesk s'étend entre le Plateau de Thay et la Forêt de Léthyr. De vastes zones n'abritent pratiquement pas âme qui vive - la plupart des habitants s'étant établis sur le bord de la route allant de Telflamme à Deux-Étoiles

Ashinath

Le sol riche de cette région peu exploitée est recouvert d'herbe épaisse et rase et quelques petits troupeaux de bœufs sauvages et des poneys parcourent toute sa longueur. La région serait très appropriée pour des exploitations agricoles et pourrait facilement accueillir une ou plusieurs cités-états si les tornades qui fouettent le paysage en été, quelquefois tous les dix jours, ne gâchaient pas ce tableau idyllique. Celles-ci sont considérées comme des effets secondaires de la magie de contrôle du climat souvent employée par les Magiciens Rouges pour améliorer leurs cultures. La plaine accueille également des bulettes et des ankhegs.

Montagnes de Croc-dragon

Les clans de gnomes qui résident dans cette chaîne montagneuse se rendent fréquemment dans la ville humaine de Phent, comptoir servant principalement à distribuer les outils, les armes, les bijoux et les lingots de fer de qualité produits par les gnomes. La montagne est peuplée d'au moins deux dragons de cuivre, qui participent au tournoi de blagues aux côtés des gnomes tous les ans.

Montagnes theskienes

Nues et inhospitalières, elles sont souvent la proie de petits glissements de terrains et d'éboulements soudains. Les quelques gisements de fer qui les parcourent satisfont les besoins du pays en la matière et fournissent même un surplus pour l'exportation.

Sites importants



La Voie dorée est de loin la caractéristique majeure de Thesk.


Nyth (grande ville, 11 501 habitants)

Précédemment sous le contrôle de Telflamme, Nyth se considère de nouveau comme partie intégrante de Thesk et entretient des liens commerciaux libres avec ses pareilles, y compris Telflamme. La ville doit son nom à une créature apparentée aux feux follets qui hantait l'orée occidentale déjà Forêt de Léthyr. Une cabale de magiciens mit le nyth à mort au cours d'une bataille qui fit de lourde pertes. Depuis ce temps, les magiciens sont respectés à Nyth mais sont considérés comme condamnés à une fin horrible.

Phsant (cité, 21 564 habitants)

Réputée comme le site témoin de la défaite de la horde tuigane infligée par les armées de l'alliance occidentale. Les soldats orques de l'armée du Zhentarim s'établirent dans cette région et s'y sont remarquablement bien adaptés. Certains travaillent dans des fermes, d'autres ont acheté leurs propres petites exploitations et d'autres encore y sont mercenaires, manœuvres et gardes. Les autres orques de Thesk travaillent dans les mines des Montagnes theskienes, revenant rendre visite à leurs anciens compagnons de tribu. Certains orques ont épousé des femmes du cru, mais la plupart cherchent encore une compagne, attirant dans la région un flux régulier de jouvencelles demi-orques en quête de maris musclés à l'esprit plus raffiné que ceux des tribus orques.

Tammar (ville importante, 3 594 habitants)

Presque rasée entièrement par les Tuigans, cette ville a été occupée pendant un certain temps par une imposante bande de hors-la-loi qui extorquaient de lourdes taxes aux caravanes qui passaient par leurs terres. Le gouvernement finança la formation d'un escadron de cent orques pour faire déguerpir les bandits et, à présent, les guerriers ayant contribué à sa défense sont acclamés comme des héros par la ville qui a été reconstruite et repeuplée par ses habitants d'origine.

Telflamme (cité, 23 361 habitants)

Profitant largement de sa localisation, au bout de la Voie dorée, elle en contrôle l'accès à la Mer des étoiles déchues. Indépendante de Thesk mais alliée proche de son voisin, Telflamme est ostensiblement dirigée par un prince marchand. En fait, la cité est sous le strict joug des Maîtres de l'ombre. Cette guilde de voleurs possède d'une part les auberges, les salles des fêtes et les salles de jeu de la ville et d'autre part impose des impôts de « protection » aux marchands et aux riches.
Les Maîtres de l'ombre sont dirigés par le grand prêtre local de Mask (dont le temple, la Maison de l'Ombre du Maître, est le plus vaste parmi ceux dédiés à la divinité à travers Faerûn). Il connaît un rituel qui permet au fidèle d'échanger une partie de sa force de vie contre le pouvoir de traversée des ombres une fois par jour. Celui-ci a été très utile à la guilde l'année de la découverte du rituel en question. Les Maîtres de l'ombre détiennent des repaires inviolés dans chaque ville theskiene.
Plus d'information

Histoire de la région



Fondé en 937 CV par une coalition de cités commerciales et agricoles, Thesk a longtemps été une nation de fermiers profitant des échanges commerciaux qui transitaient par leur pays en direction et en provenance de Kara-Tur.

La Voie dorée a permis aux Theskiens de s'enrichir considérablement, ce qui imposa le régime politique actuel. La personne la plus aisée de la cité en devient le maire et rejoint ses pairs au sein d'un conseil qui gouverne la nation. Peu densément peuplé et bénéficiant de ressources naturelles minimes, Thesk est passé au travers de l'appétit de conquête des Magiciens Rouges et se présente au contraire comme un partenaire commercial fiable en matière alimentaire et de produits exotiques transportés par la Voie dorée. Thesk a beaucoup souffert des attaques menées par la horde tuiganè, car les nomades prirent la route si bien fréquentée d'ordinaire pour attaquer successivement plusieurs villes. Même si la horde fut vaincue, Thesk resta déstabilisée pendant des années par la présence de réfugiés fuyant les attaques tuiganes. Les milliers de soldats orques abandonnés par le Zhentarim ajoutèrent à la paranoïa qui s'enflait, car de telles créatures n'avaient pas été aperçues dans la région depuis des centaines d'années et certains les considéraient comme des démons. Les Maîtres de l'ombre de Telflamme payèrent les orques pour les contraindre à s'installer loin de leur ville. Après avoir été repoussés par les druides de la Forêt de Léthyr, les orques s'établirent pacifiquement à l'intérieur et en périphérie de Phsant, dont les habitants finirent par les accepter, particulièrement à la lumière de leur participation active à la défaite infligée à la horde tuigane à quelques kilomètres de la cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniques.forumactif.com
 
Géographie du Thesk
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc
» Les Fables de Thesk
» Géographie 01. Les grandes régions du monde !
» IV. Géographie
» GÉOGRAPHIE II ▲ Les Fiefs des Sept Couronnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques du Multivers :: Multivers :: Abeir - Toril :: Féérune :: Thesk-
Sauter vers: