Les chroniques du Multivers

C'est en regardant au plus profond des étoiles que nous savons que nous ne sommes rien...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Géographie de l'Unther

Aller en bas 
AuteurMessage
Conteur
Admin


Messages : 158
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Géographie de l'Unther   Mer 10 Jan - 15:37

Capitale : Messemprar (auparavant Unthalass)
Population : 4 263 840 (humains 94%, nains 3%, halfelins 2%)
Gouvernement : magocratie (auparavant théocratie directe)
Religions : Baine, Mystra, panthéon mulhorandi, Tempus (principalement par les mercenaires de Chessenta), Tiamat.
Importations : armes, esclaves, mercenaires, nourriture
Exportations : céramiques, fer, huiles végétales, minéraux, or, sculptures, vêtements
Alignement : CN, CM, N

Autrefois un grand empire à l'instar de sa nation sœur, la Mulhorande, l'Unther tomba sous le joug de la cruelle incarnation du dieu Gilgeam. À la mort de ce dernier sous les griffes de Tiamat, l'Unther fut plongé dans le chaos. Les esclaves se rebellaient, les roturiers se réjouissaient de la mort du tyran, les prêtres de Gilgeam et les nobles luttaient pour maintenir l'ordre. Les armées de la Mulhorande prirent avantage de la situation, envahissant le sud de l'Unther et plaçant les zones conquises sous la loi martiale.

L'Unther est maintenant divisé entre ceux qui s'accrochent aux anciennes valeurs et ceux qui espèrent que le pharaon de Mulhorande les traitera mieux que leur ancien dirigeant. L'Unther est une terre d'opportunités ou la force armée, la diplomatie, le subterfuge et les intrigues jouent un rôle pour la survie et le pouvoir.

Vie et société


Victime d'un tyran cruel, le peuple d'Unther s'est habitué sans s'y complaire à la rudesse et la misère. Alors que les nobles exaltés vivaient dans le luxe servis par des esclaves et financés par le trésor public, les roturiers payaient des impôts élevés. Les esclaves étaient si peu considérés que la punition pour le meurtre de l'un d'eux était le paiement d'une réparation à son propriétaire. Alors que le gouvernement épousait le pouvoir de la loi en Unther, ceux qui la faisaient respecter négligeaient souvent les droits des citoyens et cherchaient leur richesse et pouvoir personnels. Les esclaves travaillaient de longues heures pour peu de nourriture et étaient marqués au bras comme signe de leur servitude.

Avec la chute de Gilgeam, les basses classes espéraient une amélioration de leur sort mais l'arrivée de l'armée mulhorandi a compliqué les choses. L'armée est contrôlée par les prêtres d'Anhur, un dieu guerrier mais d'alignement bon, synonyme de grands changements pour le peuple d'Unther. Les abus contre le peuple conquis sont rares et rapidement punis. Quant aux esclaves, leurs conditions se sont sensiblement améliorés depuis qu'ils sont devenus la propriété des églises mulhorandi.

Les esclaves les plus capables ont reçu un entraînement rudimentaire aux armes avant d'être envoyés pour déloger les poches de résistance untherites, une vengeance qu'ils ont accompli efficacement. Désormais, les quelques cités libres d'Unther regardent leurs frères du sud et se demandent s'ils gagnent vraiment à continuer de servir leur patrie. Les armées mulhorandi contrôlant les champs fertiles de l'Unther, la famine les guette et leurs dirigeants sont pressés soit de trouver de la nourriture, soit de se rendre.

L'armée untherite, mal entraînée et sous-équipée, arbore des épées et des armures de plaques en bronze. Les gardes personnelles des nobles encore en vie sont mieux armées et bien plus impressionnantes sur. le champ de bataille:

Caractéristiques géographiques principales


La Rivière des épées fut longtemps reconnue comme la frontière entre l'Unther et la Mulhorande mais il n'est pas évident de savoir quelle sera la nouvelle frontière quand les armées mulhorandi auront cessé d'avancer.

Bois de Meth

Cette épaisse forêt fut autrefois le repaire de nombreux druides mais ils partirent ou moururent il y aune centaine d'années. Elle est maintenant l'habitat de petites tribus elfes et demi-elfes. Les Bois de Meth sont également occupés par des chimères et par un vieux dragon vert nommé Skuthosiin. Les légendes parlent d'une cité perdue des Turami dans la forêt datant peut-être de l'empire d'Imaskar.

Lac de Meth

Cette étendue d'eau est très poissonneuse, ce dont profitent les plésiosaures qui en sont natifs. Les campements de bandits occupent la côte ouest. De nombreux réfugiés traversèrent les eaux à l'arrivée de l'armée mulhorandi. Certains furent capturés par les bandits et vendus comme esclaves, certains gagnèrent Chessenta et d'autres tentent de survivre sur le rivage.

Montagnes fumantes

L'extrémité ouest de cette chaîne possède des volcans en activité alors que ceux de l'est sont endormis. Le repaire de Guyanothaz le dragon rouge se trouve ici mais il n'a pas été vu depuis des siècles. Ces montagnes abritent également des pyrohydres et des salamandres.

Plaine des cendres noires

Cette zone,-au sud des Montagnes fumantes tire son nom de la poudre carbonique grise de ses volcans. Elle est habitée par des dragons bruns et des géants des pierres à la. peau noire connus localement sous le nom de géants des cendres. Cet endroit n'est pas particulièrement fertile, n'a pas vraiment de sol à part la cendre et fut évité par l'armée mulhorandi.

Vertes contrées

Le sol des Vertes contrées est amélioré magiquement et est habituellement à l'origine des trois quarts de la production de nourriture de l'Unther. La lande est habitée par des androsphinx et des sphinges qui attaquent parfois les fermes d'élevage. Les Vertes contrées ont été couvertes de boue par l'armée mulhorandi. Les envahisseurs devront donc faire un effort pour prévenir les risques de famine cette année.

Sites importants


Les chiffres de population n'incluent pas les quelques vingt mille soldats mulhorandi actuellement stationnés en Unther.


Meisemprar (métropole, 98 776 habitants)

Elle fut la plus grande ville d'Unther quand elle se trouvait sur la route navale marchande. Messemprar déclina quand les navires de commerce commencèrent à éviter la côte d'Unther et les taxes commerciales excessives imposées par Gilgeam. Une brève guerre civile survint à la suite d'une révolte contre les taxes qui avait conduit à une perte de contrôle des approvisionnements. Ce désordre cessa lorsque des magiciens appartenant à un groupe secrètement opposé à Gilgeam, les Mages du Nord, prirent le contrôle de la ville.

Messemprar a maintenant plus que doublé en taille avec les réfugiés d'autres cités d'Unther. Les Mages du Nord espéraient être libérés de Gilgeam mais ne s'attendaient pas à ce que leur libération soit suivie de l'attaque mulhorandi. Ils ont travaillé frénétiquement au renforcement des défenses de la cité et plaidé auprès du pharaon l'arrêt des hostilités. Les Mages du Nord ont des accords tacites avec des groupes d'aventuriers pour acheminer des vivres dans la cité.

Si quelqu'un peut se targuer d'être le dirigeant de la partie non conquise d'Unther en ce moment, cela pourrait être Isimud, le chef des mages de Messemprar. Ses confrères forment un groupe belliqueux dont le pouvoir n'est que peu respecté par les nobles opportunistes réfugiés dans la ville.

Shussel (grande ville, 9 150 habitants)

Il y a environ deux ans, toute la population a disparu en une seule nuit. La guerre avec la Mulhorande n'a rien à voir avec cette disparition. Le récit des survivants et de nombreuses divinations révèlent qu'un mystérieux brouillard est tombé sur la ville et s'y est étendu toute la nuit. Au matin, les neuf dixièmes de la population avaient disparu.

Les habitants qui n'étaient pas présents réclamèrent leur ville déserte dont des quartiers entiers étaient emplis de maisons vides. Les .squatters et les bandits suivirent, profitant des maisons vides et des richesses abandonnées. Shussel était de toute façon en déclin avant les disparitions. Ses mines de fer sont épuisées et la surexploitation des champs du nord n'a laissé guère plus que des déserts, Shussel est aujourd'hui une garnison mulhorandi, son petit port, bien gardé, permet aux navires en provenance de Skuld de décharger du matériel, des vivres et des troupes fraîches.

Unthalass (métropole, 164 627 habitants)

En ses jours de gloire, c'était la plus grande ville de Faerûn. Depuis, elle a été inondée de nombreuses fois, attaquée par des pirates et presque complètement détruite par un combat entre Tiamat et Gilgeam pendant le Temps des Troubles. L'armée mulhorandi occupe la ville aujourd'hui vidée de la moitié de son ancienne population. Ceux qui restent étant sous la loi martiale (pour les hommes libres) ou réclamés par l'Église d'Anhur (pour les esclaves).

Les catacombes sont le refuge de monstres tels que des lamies ou des rats-garous avec une grande lamie régnant en reine. Les monstres attendent leur heure depuis le début de l'occupation mulhorandi faisant des raids occasionnels à la surface comme ils le faisaient quand la cité était libre. Un temple secret de Tiamat se trouve sous la ville. Le centre ville, autrefois occupé par Gilgeam et ses prêtres a été pillé après la mort du dieu.

Histoire de la région


L'histoire de l'Unther est fortement liée à celle de sa sœur la Mulhorande excepté que le peuple d'Unther a toujours eu des vues plus agressives et expansionnistes que ses voisins orientaux. Le territoire d'Unther incluait ce qui est maintenant Chessenta, Chondath et des villes de la côte sud d'Aglarond. Ses guerriers rudes et belliqueux étaient haïs par ceux qui étaient conquis. Le coût de ces conquêtes précipita l'Unther dans la faillite, obligeant ses dirigeants à élever les taxes à des niveaux absurdes.

Morceau par morceau, les colonies d'Unther se rebellèrent. Chessenta réussit à conquérir l'Unther et le dirigea comme un État vassal pendant presque un siècle. Avec la disparition du héros conquérant Tchazzar de Chessenta, l'Unther fut capable de se libérer et de se consacrer à son propre et cruel peuple. Le pays, qui avait réalisé de grandes avancées en sculpture, poésie et autres arts raffinés s'engagea dans la voie du déclin culturel et moral, suivant par la même la chute de Gilgeam dans la tyrannie et la démence.

Quand Gilgeam fut abattu par Tiamat, la Mulhorande vit une opportunité et franchit la frontière traditionnelle entre les nations, conquit les premières petites villes, l'arrière-pays et enfin la capitale et des villes au-delà.

Laissé avec moins d'un tiers du territoire qu'il contrôlait, il y a un an, l'Unther est au bord de l'agonie. Seule la pitié du pharaon de Mulhorande ou l'intervention de puissants agents extérieurs (comme les Magiciens Rouges, le Zhentarim ou l'Église de Tiamat) pourraient empêcher l'Unther de devenir un territoire du nouvel empire mulhorandi. Les Magiciens Rouges en particulier ne veulent pas que cela se produise et fournissent de l'argent et un soutien politique pour aider l'Unther à rester indépendant. L'Unther est inquiet quant au prix à payer pour cet appui mais beaucoup pensent que toute alternative est préférable à devenir sujets de la Mulhorande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniques.forumactif.com
 
Géographie de l'Unther
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc
» Géographie 01. Les grandes régions du monde !
» IV. Géographie
» GÉOGRAPHIE II ▲ Les Fiefs des Sept Couronnes
» Fiche sur les royaumes de Beleriand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques du Multivers :: Multivers :: Abeir - Toril :: Féérune :: Unther-
Sauter vers: