Les chroniques du Multivers

C'est en regardant au plus profond des étoiles que nous savons que nous ne sommes rien...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Armées du Cormyr.

Aller en bas 
AuteurMessage
Conteur
Admin


Messages : 158
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Armées du Cormyr.   Mer 28 Mar - 10:11

Les Forces militaires du Cormyr

La Couronne de Cormyr dès le premier jour de Mirtul en l'année du Gantelet (1369 DR) a à sa disposition une variété d’institution qui servent à défendre le royaume.



1.0 Dragon pourpre : Les Dragons Pourpres sont l'armée régulière de Cormyr, l'armée permanente professionnelle qui sert directement la Couronne dans la défense du Royaume de la Forêt. Ils sont célèbres tout au long de Faerûn pour leur professionnalisme, leur habileté, leur valeur et leur loyauté envers leur roi. Ce professionnalisme et cette compétence découlent en grande partie de la formation qu'ils reçoivent, mais ce à quoi beaucoup prêtent peu d'attention, c'est que cela vient aussi de la discipline de travailler au sein d'une hiérarchie et d'une structure militaires professionnellement organisées. Les Dragons Pourpres, ou n'importe quelle autre force militaire d'ailleurs, ne développent pas ce haut degré de professionnalisme et de discipline en n'étant qu'une bande d'hommes armés menés par quelques seigneurs ou chevaliers; Cela vient de l'existence d'une culture militaire entière dans laquelle la chaîne de commandement est rendue claire par la structure hiérarchique et les vertus militaires sont inculquées par des traditions de longue date. L'armée du Cormyr, dans ses nombreux siècles de défense dévouée du Royaume des Forêts, a eu amplement le temps de développer une telle organisation et des traditions militaires. Ce qui suit est une description détaillée de l'organisation des forces qui ont tellement impressionné tout Faerûn.

1.1 Détails généraux : Les Dragons Pourpres sont entièrement composés de volontaires prêts à prêter serment de loyauté et de service directement à la Couronne du Cormyr. Il n'y a pas de Dragons Pourpres enrôlés; la conscription n'est utilisée que pour la milice locale. Ceux qui souhaitent rejoindre les Dragons Pourpres doivent répondre à des normes rigoureuses de conditionnement physique pour être simplement acceptés, et ces normes sont appliquées grâce à une formation tout aussi rigoureuse. La plupart des Dragons Pourpres sont des hommes en raison de ces exigences physiques, mais il n'y a aucune interdiction contre les femmes qui se joignent si elles se rencontrent et maintiennent les mêmes standards que les hommes et il y a en effet des femmes Dragons Pourpres. Ne sous-estimez pas ces femmes quand elles sont rencontrées; ils ne sont pas moins dures ou compétentes au combat que les hommes.

En termes de jeu, tous les membres des Dragons Pourpres auront des scores de force, de dextérité et de constitution d'au moins 12 et l'entraînement qu'ils reçoivent leur donnera au moins un niveau de combattant, bien que certains Dragons Pourpres puissent être multi-classés et / ou niveaux dans les classes de prestige. Les Dragons Pourpres ne progressent pas dans la classe NPC du guerrier; Ce sont des soldats entraînés professionnellement qui méritent des niveaux de combattant. Les milices locales seront pour la plupart des guerriers, comme la plupart d'entre eux seront les hommes d'armes qui servent des maisons nobles à moins que le noble dépense l'argent pour les former.

1.1.1 Rangs des Dragons Pourpres : L'un des moyens les plus fondamentaux d'organiser les forces militaires est le grade. Chaque membre des Dragons Pourpres a reçu un rang spécifique qui détermine son autorité relative et sa capacité de leadership au sein de la hiérarchie. Il y a trois catégories distinctes de grades : les hommes enrôlés étant les plus faibles, les officiers supérieurs étant au-dessus des officiers enrôlés et les officiers généraux étant au-dessus des officiers commandés.

Table 1-1: Rangs au sein des Dragons Pourpres

Liste des rangs :

Rang                        Terre/Grade équivalent France
-----------------------------------------------------------------------------
Soldat du rang
-----------------------------------------------------------------------------
Lame                            Soldat
Première Lame            Caporal
Lame Majeure              Sergent-chef
-----------------------------------------------------------------------------
Sous-officiers
-----------------------------------------------------------------------------
Capitaine des Lames    Lieutenant
Lionar                            Capitaine
-----------------------------------------------------------------------------
Officiers supérieurs
-----------------------------------------------------------------------------
Ornrion                       Commandant
Constal                       Colonel
-----------------------------------------------------------------------------
Officiers généraux
-----------------------------------------------------------------------------
Haute Lame                Général de division (1 - 3 étoiles)
Maître de bataille         Général de corps d’armée (4 étoiles)
Connétable*                Général d’armée (5 étoiles)

* Bien que le Connétable soit en effet un rang, il est aussi plus que juste un rang. C'est aussi une position spécifique au sein de la commande structure de l'armée. Il n'y a qu'un seul Sénéchal en tout temps, et il est le commandant de toutes les forces militaires de Cormyr et il est le deuxième à commander, juste après le roi en matière d'autorité militaire.

Connétable* Général d’armée (5 étoiles)

Les officiers de l’armée bénéficient d'un certain nombre d'autres avantages en plus d'un salaire plus élevé. Chaque grade d'officier aura certains privilèges que les officiers de moindre importance n'ont généralement pas, bien qu'il puisse y avoir des exceptions occasionnelles. Ces privilèges sont généralement cumulatifs, c'est-à-dire que la promotion à un grade d'officier supérieur ajoute simplement les privilèges supplémentaires à ce que l'officier a déjà, plutôt que de les remplacer. Il y a cependant quelques exceptions : par exemple, une fois qu'un Ornrion ou supérieur a le privilège de recevoir un anneau de commandant, il n'a plus besoin d'avoir son anneau de dragon violet. Les paragraphes suivants décrivent les privilèges typiques auxquels la plupart des agents peuvent s'attendre.

Le Capitaine des Lames peut recevoir des commandes indépendantes, typiquement des patrouilles de taille de compagnie ou de lance.

Les Lionars peuvent faire la promotion du personnel enrôlé au besoin et sont généralement les officiers les moins gradés à recevoir des anneaux de Dragons Pourpres.

Les membres de la communauté peuvent parrainer des hommes ou des femmes auprès du roi pour obtenir une commission d'officier et, au besoin, offrir des commandes temporaires de brevet (sous réserve de l'approbation ou de la révocation du roi et du Connétable).

Les officiers généraux (Maître de bataille et Haute Lame) peuvent promouvoir des officiers commissionnés, à un grade plus élevé d'officier général, et avoir des officiers subalternes comme aides-de-camp ainsi que des préposés aux soins dans leur quartier général.

Seul le monarque régnant et le Connétable peuvent accorder des commissions permanentes en tant qu'officiers et faire prêter serment (c.-à-d. Créer des officiers commissionnés) et promouvoir les officiers au rang d'officier général.

1.1.1.2. Rangs et niveau de classe

Il n'y a pas de relation fixe entre le rang et le niveau de la classe, puisqu'ils indiquent des choses différentes. Le rang indique le degré d'autorité et de leadership, tandis que le niveau indique le degré d'expérience.

Puisque la plupart des Dragons Pourpres sont des Lames pour toute leur carrière, les Lames peuvent être de n'importe quel niveau. Une jeune Lame qui s'est jointe juste après avoir quitté la maison devrait être un combattant de 1er niveau à la fin de son entraînement, et dans quelle mesure il avance dans le niveau dépendra de ce qu’il entreprendra. Les deux grades de sous-officiers sont par définition plus expérimentés et auront généralement des niveaux de classe plus élevés. Les Premières Lames sont généralement au moins au 4ème niveau, tandis que les Lames Majeures sont généralement au moins au 7ème niveau. Si une jeune Lames est promue à la Première Lames en raison des pertes sur le champ de bataille, cependant, il pourrait être d'un niveau inférieur à la moyenne pour une première Lame et la même chose s'applique aux promotions précoces des Premières Lames à Lame Majeure.

Les jeunes nobles qui obtiennent une commission directement après avoir quitté la maison devront également s'entraîner en tant que Dragon Pourpre et seront aussi guerrier de 1er niveau à la fin de cette formation, mais les officiers qui obtiennent des commissions par d'autres moyens (par ex. pour obtenir une mise en service) peut avoir des niveaux plus élevés que le soldat typique. Les rangs supérieurs des officiers brevetés auront des niveaux moyens plus élevés que les officiers les moins bien classés, et ils pourraient aussi avoir des niveaux dans des classes de prestige comme Chevalier du Dragon Pourpre.

Les officiers généraux auront presque toujours des niveaux plus élevés dans les classes. Ils seront presque toujours au moins au niveau du 10 ème niveau de personnage, et auront souvent aussi sinon des niveaux dans la classe de prestige de Chevalier du Dragon Pourpre. Parce que les officiers généraux sont des nobles, ils auront souvent des niveaux de la classe NPC Aristocrate ainsi que des niveaux dans une classe de combat, souvent guerrier, bien que dans la plupart des cas, la classe de combat devrait avoir le plus de niveaux.

1.1.2. Titres militaires et positions

Les Dragons Pourpres utilisent également des titres plus généraux pour désigner différentes positions de leadership sur le champ de bataille et dans l'administration. Les titres de champ de bataille dépendent entièrement des circonstances du moment et ne sont jamais fixés ou spécifiquement accordés à un soldat de façon permanente, tandis que les postes administratifs sont nommés par la Couronne. Il est important de noter la distinction entre les rangs et les titres - ce ne sont pas des concepts équivalents. Un titre ou un poste peut exiger un certain grade, mais un grade ne nécessite jamais un certain poste. Autrement dit, vous pouvez dire que tous les postes exigent au moins un certain grade, mais vous ne pouvez jamais dire que tous les titulaires d'un certain grade ont un titre ou un emploi spécifique. Il est important de distinguer entre un titre militaire et un titre noble; ils ne sont pas synonymes.

Seigneur des Lames : Un Seigneur des Lames est simplement l'officier d'infanterie le plus haut dans une zone de communication tactiquement efficace (dans la limite des signaux de guidage ou au plus quelques minutes au galop d'un messager), et peut être n'importe quel officier. Il n'y a qu'un seul chef des Lames dans un lieu et une situation donnés.

Seigneur des Lances : Un Seigneur des Lances est simplement l'officier de cavalerie le plus ancien dans la portée de communication tactiquement efficace (dans la gamme de signaux guidage ou de tout au plus quelques minutes au galop d'un messager), et peut être n'importe quel officier, mais au moins un Lionar. Il n'y a qu'un seul Seigneur des Lances dans un lieu et une situation donnés.

Maître des Flèches : Ce titre est décerné au chef d'une force d'archers. Ce titre est généralement un officier ou un officier-équivalent (si les archers sont des miliciens ou des nobles), mais pourrait également être appliqué à une personne enrôlée senior pour une petite force d'archers. La raison pour laquelle les officiers sont appelés «Seigneur des Flèches» au lieu de «Maître des flèches» est que ceux qui servent dans les unités de tir à l'arc sont des roturiers (ou, au mieux, des nobles ou des nobles déshonorés allant incognito).

Gardien : un gardien n'est pas vraiment un titre militaire en soi; un gardien est simplement un fonctionnaire nommé par le roi pour faire respecter les lois et les règlements de la Couronne dans une région donnée. Le titre de Gardien est mentionné ici parce que la majorité des détenteurs de ce titre sont également des officiers généraux militaires. Un préfet est habilité à nommer et à remplacer des officiers mineurs et des fonctionnaires de la Couronne pour l'aider à appliquer les dites lois et règlements, et lorsqu'un Gardien est également un officier militaire, il utilisera les Dragons pourpres dans son commandement en cette qualité. Le titre de Gardien est entièrement distinct des autres titres militaires et des positions que le titulaire peut avoir; par exemple, que le Seigneur Baron Thomdor soit le Gardien des marches orientales signifie qu'il est habilité à appliquer les lois civiles dans les marches orientales et que c'est une responsabilité entièrement séparée de son poste de Commandant de l'armée de l'Est malgré le fait qu'il utilise son l'armée comme un instrument pour appliquer ces lois et règlements civils ainsi que pour assurer la sécurité militaire de la région. Le Gardien du port de Marsembre en est un autre exemple, puisque le Seigneur-Amiral Ayesunder Argentvéritable a le pouvoir de percevoir les droits de douane et de faire appliquer les lois civiles du port ainsi que l'autorité militaire de la garnison et de la flotte. Un exemple d'un Gardien qui n'est pas un officier militaire est Maestoon Chasseargent, le Gardien de la forêt du roi. Maestoon est responsable de la santé de la forêt et des alentours et a le pouvoir d'appliquer les règlements du roi sur l'exploitation forestière et la chasse et emploie de nombreux forestiers, gardes et guides pour l'aider, mais il n'a aucune responsabilité pour la sécurité militaire. Le roi peut accorder le titre de Gardien avec qui il veut, mais historiquement il est accordé presque entièrement aux nobles avec les seules exceptions étant les non-nobles de capacité exceptionnelle pour faire le travail. Dans ces derniers cas, le plus souvent, un titre noble accompagnera le titre de Gardien.

Bouclier : un Bouclier est l'autorité d'exécution de la loi du roi et de la volonté dans un district (c'est-à-dire un territoire régional local au sein de Cormyr). Le territoire dont un Gardien est responsable sera généralement divisé en plusieurs districts et une personne nommée en qualité de Bouclier dans ce district s'occupera des tâches d'exécution quotidiennes. Le Bouclier sera souvent, mais pas nécessairement, un des officiers des Dragons Pourpres qui sont en garnison dans le district. Un exemple de Bouclier est l'officier des Dragons Pourpres Ergluth Rowanmantle, qui est le Bouclier du quartier Nord de la Marche (qui se situe dans les contreforts des Pics du Tonnerre.

Seigneur Commandant : un Seigneur Commandant est le commandant d'une forteresse ou d'une garnison majeure. Un Seigneur Commandant est toujours un officier des Dragons Pourpres et est presque toujours un officier général, bien que si la force est assez petite, la position peut être affectée à un Constal. Ce rôle est généralement renouvellé par le roi chaque année, bien que le roi peut (et dans certains cas) ré-nommer la même personne chaque année. Si l'officier désigné comme Seigneur commandant n'est pas déjà de naissance noble, alors son statut social est le même que celui du Seigneur local d'une ville pour la durée de sa nomination. Les Seigneur Commandants ont aussi des Hérauts comme assistants, tout comme les Seigneurs locaux des villes. Des exemples de Commandants Seigneuriaux est celui de Château Crag.

Guide : la position de Guide est habituellement donnée à une Lame ou, dans de plus grandes unités, à une Première Lame. Le Guide est celui qui porte l’Etendard de l'unité - un drapeau, une bannière ou une autre sorte d'héraldique. C'est un grand honneur d'être le porte-drapeau d'une unité parce que la norme est le symbole de l'unité elle-même, et certains disent qu'elle est même le cœur et l'âme d'une unité. Si le Guide tombe ou est capturé, cela nuit au moral de toute l'unité. Le Guide sert également un objectif plus pratique: elle indique l'emplacement de l'unité, et où elle doit se former ou se rassembler, c'est donc un moyen de maintenir un semblant d'ordre et de contrôle sur le champ de bataille. Pour cette raison, le Guide est toujours à proximité du Commandant de l'unité.

Ordonné: Un soldat enrôlé affecté à assister et à effectuer diverses tâches pour un officier supérieur; un soldat qui sert de préposé à un officier supérieur. Les Ordonnés sont généralement des Lames, mais un officier supérieur avec plusieurs Ordonnés a généralement une Première Lame en tant qui est chargé de commander aux Ordonnés.

Lame Majeure de Compagnie : cette position est remplie par un soldat expérimenté avec le grade de Lame Majeure. Il agit à titre de Commandant en second d'une compagnie et est également conseiller de guerre. Les Lame Majeures sont généralement de jeunes officiers non assermentés et jeunes, et il incombe à la Lame Majeure de Compagnie de les guider doucement et avec tact dans les questions de tactique de petite unité et de leadership. Quand ces jeunes hommes sont assez sages pour écouter les conseils des Lames Majeure de Compagnie, ils se révèlent souvent être de bons officiers. Ces Lames Majeure qui n'écoutent pas les conseils de leur Lame Majeure de Compagnie (habituellement de jeunes nobles prétentieux) finissent morts au combat avec une fréquence regrettable et beaucoup des hommes qu’ils menaient au combat.

Maître des Lames : cette position est presque toujours remplie par un avec le grade de Lame Majeure. Ce poste de haut gradé a pour tâche d'entraîner les soldats à la fois dans les manœuvres militaires et la marche, ainsi que l'utilisation des armes. Lorsqu'il ne fonctionne pas à ce titre, le Maître des Lames est le gardien du quartier général et du commandant de l'unité.

Maître de Camp : cette position est presque toujours remplie par une Lame Majeure. Ce poste de haut gradé a pour tâche de superviser la mise en place et le démontage des camps et des bivouacs lorsque l'unité est en mouvement. Les préoccupations particulières du chef de camp sont l'organisation, la sécurité et l'assainissement du camp. Il veillera à ce que les tentes et les installations soient disposées de manière à ne pas entraver le fonctionnement du camp, à prévoir des quarts de nuit et à veiller à ce que des latrines et des fosses à ordures soient creusées pour minimiser la propagation des maladies. les soldats. Lorsqu'il ne fonctionne pas à ce titre, Maître de Camp est le gardien du quartier général et du commandant de l'unité.

Quartier-Maître : le Quartier-Maître est un devoir vital sans lequel aucunes organisation militaire ne peut fonctionner. Le Quartier-Maître d'une unité est responsable de toutes les questions logistiques - fournitures, transport et autres - et est responsable des chargements qui suivent chaque grande Division en marche. Il est du devoir du quartier-maître de s'assurer que tout le monde dans l'unité ai les fournitures nécessaires pour fonctionner et se battre, de la nourriture aux tentes en passant par les armes et les armures. Normalement, le quartier-maître embauchera (aux frais de la couronne bien sûr) un certain nombre de bouviers civils, d'armuriers, de forgerons, de forgerons, de charrues et ainsi de suite pour répondre aux besoins des grandes Divisions. Cela ne comprend pas le plus grand nombre de suiveurs des camps civils ((d'appellation diverses et souvent inconvenantes… (prostituée etc..)) qui accompagnent souvent les Divisions en marche que le Quartier-Maître n'autorise pas à demander ou à payer, au grand dam de certains officiers. Une telle responsabilité semblerait justifier un rang d'Officier, et cela dans beaucoup d'autres armées, mais c'est une tradition de longue date chez les Dragons pourpres d'assigner cette tâche à une Lame Majeure de plusieurs années de service afin que les officiers puissent se concentrer sur des questions plus axées sur le combat et les batailles à mener. Les Lames assignées à cette tâche vitale ont peut-être plus d'autorité que n'importe quelle autre personne enrôlée, à l'exception de la Lame Majeure de Régiment.

Lame Majeure de Régiment : la Lame Majeure occupant cette position est la personne enrôlée la plus élevée dans le régiment. Elle représente les intérêts de toutes les personnes enrôlées auprès du Commandant du régiment et le conseille sur les questions qui les concernent. La Lame Majeure garde également un oeil sur le moral des soldats enrôlés et peut informer le Constal de tous les problèmes potentiels, ou résoudre ces problèmes sans avoir besoin d'impliquer les officiers. La Lame Majeure de Régiment est également chargée de superviser et d'évaluer la performance des autres Lames et peut conseiller les officiers sur ce qui est prêt pour plus de responsabilités. Bien que le Maître des Lames du Kadrath ait la responsabilité immédiate de l'entraînement des soldats, c'est la Lame Majeure de Régiment qui est finalement responsable devant le Constal de l'entraînement et de la conduite de tout le personnel enrôlé au sein du Régiment.

Aide-de-camp (parfois appelé adjudant) : Un aide-de-camp est un officier commissionné qui sert un officier général en tant que secrétaire et assistant confidentiel. Il aide l'officier général avec des tâches administratives en traitant des détails moindres pour l'officier général.

1.1.3. Ordres Militaires

Les ordres militaires sont créés seulement par le monarque régnant pour honorer et commémorer les vétérans survivants, et les familles de ceux qui sont tombés au combat de manière honorable, d'une campagne de guerre importante spécifique. Chacun de ces anciens combattants recevra un ruban et une médaille.

Il n'y a actuellement qu'un seul ordre actif dans le Cormyr. L'Ordre de la Voie d'Or a été créé par le roi Azoun IV pour honorer les vétérans qui ont participé et les familles de ceux qui sont tombés dans la croisade contre la Horde Tuigan à Thesk en Flamerule de l'Année de la Tour (1360 DR). Azoun a également établi un certain nombre d'auberges de la Voie d'Or, où les familles des personnes décédées qui présentent la médaille de l'Ordre peuvent obtenir l'aide nécessaire.

1.1.4. Chevaliers et militaires

Les chevaliers sont souvent considérés comme de nobles guerriers, comme des soldats au service du roi. Bien qu'il y ait une certaine vérité à cela, il n'y a pas de corrélation directe entre la chevalerie en général et l'appartenance aux Dragons Pourpres. Le Roi peut adouber n'importe qui s’il le veut et le faire chevalier ne fera pas de lui un membre des dragons pourpres. En même temps, on peut servir de Dragon Pourpre, même en tant qu'officier commissionné, sans être un chevalier ou une sorte de noble (avec des exceptions pour certaines unités spéciales).

Bien que cela soit généralement vrai, il existe un ordre spécifique de chevaliers qui est directement associé aux Dragons Pourpres - l'Ordre Chevalier du Dragon Pourpre, plus communément connu sous le nom des Chevaliers du Dragon Pourpre. Cet ordre de chevalerie s'adresse spécifiquement aux officiers généraux et commandés des Dragons Pourpres. Ces chevaliers sont le noyau de la direction des Dragons pourpres. Cet honneur chevaleresque n'est pas simplement gagné par la promotion; Comme toute autre chevalerie, elle doit être accordée par le roi lui-même avec une cérémonie officielle d’adoubement. Tous les Chevaliers Dragon Purple sont des officiers; aucun membre des Chevaliers Dragons ne peut être un Chevalier du Dragon Pourpre et une personne enrôlée en même temps. Un enrôlé peut être fait chevalier pour avoir fait preuve d'une grande valeur ou d'un grand honneur, mais un tel chevalier vient toujours avec une commission d'officier.

1.1.5. Spécialisaton Militaires

La plupart des Dragons Pourpres sont simplement des soldats de n'importe quel rang (avec un accent principal sur la classe de Guerrier), mais il y a aussi des types spéciaux de soldats qui sont complètement intégrés dans l'organisation des Dragons Pourpres.

Les prêtres de guerre sont les ecclésiastiques qui servent juste à côté des soldats réguliers, utilisant leur magie divine dans le soutien au combat et pour soigner les blessés. Contrairement aux sorciers de guerre qui sont une organisation complètement séparée, les prêtres de bataille sont entièrement intégrés dans les Dragons Pourpres et sont assignés parmi les différentes unités. Les Prêtres de guerre partagent les mêmes quartiers et les mêmes rations que les soldats, ont des grades et reçoivent le même salaire; ils sont tout autant des Dragons Pourpres que les soldats eux-mêmes. Par courtoisie à leur statut de saints hommes et femmes, les prêtres de bataille ne reçoivent jamais le grade de Lame. Ils sont toujours au moins des Premières Lames et sont souvent des officiers, bien qu'ils ne soient pas dans la chaîne de commandement ni ne reçoivent le commandement des unités.

Les Eclaireurs Royaux sont un autre type spécial de Dragon Pourpre. Les Eclaireurs Royaux sont une force d'élite des Dragons Pourpres qui ont démontré leur habileté à se déplacer furtivement et à survivre. Les Eclaireurs Royaux remplissent diverses fonctions. De nombreux Eclaireurs Royaux sont entièrement intégrés dans la structure de l'unité et servent avec des unités de toutes tailles. Ils servent souvent d'hommes de pointe ou de soutien aux unités qui se déplacent afin que le commandants d'unités sachent ce qui les entourent et évitent les embuscades. Les unités servent de messagers pour relayer les ordres aux unités subordonnées et retourner les réponses au commandant de l'unité. Ils sont également déployés individuellement ou en petits groupes lors de missions spéciales, auquel cas ils servent de messagers et d'espions. Dans ce dernier rôle, ils peuvent être trouvés n'importe où dans le Royaume et le long de la côte du Dragon. Les meilleurs Eclaireurs Royaux sont affectés à une unité spéciale composée entièrement d’ Eclaireurs Royaux appelés les Messagers du roi.

1.1.6. Quitter les Dragons Pourpres

Les membres des Dragons Pourpres qui quitteront le service du Roi et du Cormyr pour diverses raisons le peuvent. Ils se lassent de la discipline militaire, ou ils ressentent l'appel de l'aventure. Cependant, la plupart de ceux qui sont entrés dans les Dragons Pourpres se sentent vraiment dévoués au service du Royaume des Forêts et le serviront jusqu'à ce que les blessures ou l'âge ne le leur permette plus. La plupart des Dragons Pourpres se présentent une fois qu'ils ont atteint l'âge mûr, si aucunes blessures ne les en empêchent plus tôt, commence une nouvelle vie avant d’être trop âgé pour débuter un nouveau métier. Une telle retraite après un service long et honorable s'appelle «rassemblement».

Afin de faciliter la transition vers une vie civile productive et de rendre grâce pour le service loyal et le sacrifice, la Couronne versera habituellement une somme forfaitaire appelée rémunération de fin de carrière. Un Dragon Pourpre doit avoir servi au moins deux années complètes ou avoir participé à une campagne militaire impliquant un combat afin d'être éligible pour un salaire de ralliement. Ce salaire est souvent utilisé par un soldat qui part à la retraite pour l'équiper pour son nouveau gagne-pain civil, bien que les moins sages puissent en gaspiller une partie ou la totalité. Le montant d'argent qu'un soldat retraité est payé dépend de son rang actuel et combien de temps il a servi. Le salaire de rassemblement est égal à trois mois de salaire au rang actuel des Dragons Pourpres plus cinq lions d'or par année complète servie. Le bonus pour le temps passé en service ne varie pas selon le rang pour fournir une motivation supplémentaire à ceux qui ont peu de chance de rester dans les Dragons Pourpres.

Pour les soldats qui prennent leur retraite et qui le désirent, la Couronne peut leur accorder un terrain pour travailler au lieu de tout ou partie de leur rémunération. Beaucoup de soldats originaires d'un milieu agricole choisissent cette option et retournent à leurs racines. Le soldat peut demander un terrain à l'endroit de son choix, ou la Couronne peut suggérer un endroit de sa propre préférence. La question de savoir si cette concession de terres remplace la totalité ou une partie du montant de la rétribution dépend de la valeur du terrain, du danger potentiel de la zone dans laquelle il se trouve et de la question de savoir si la Couronne intérêt à voir la région s'installer et apprivoiser.

Un ancien soldat des Dragons Pourpres est, en plus de tout avantage de rassemblement qu'il reçoit, autorisé à garder son arme et son armure personnelle et est tenu de les maintenir, car malgré le fait qu'il ne sert plus activement, il est encore sous une obligation envers la Couronne. Le roi peut délivrer un ordre royal pour rappeler les Dragons Pourpres à la retraite au service au besoin, et si cela se produit, le soldat à la retraite devra fournir son propre équipement afin qu'il soit prêt à servir le plus rapidement possible.

1.2. Organisation des Dragons Pourpres

Comme toute organisation militaire professionnelle, les Dragons Pourpres ont une organisation distincte d'unités et de sous-unités. Cette organisation est vitale. Aucun groupe d'hommes armés ne peut effectivement faire la guerre en tant que foule non organisée. La structure d'unité est ce qui établit la chaîne de commandement et permet au commandant d'avoir au moins un semblant de contrôle de ses forces au combat, et une structure organisée d'unités plus petites au sein de plus grandes unités permet au commandant de manœuvrer et de positionner ses forces mutuellement. soutien. Une hiérarchie à plusieurs niveaux d'unités plus grandes composées d'unités plus petites rend également possible une action militaire organisée à diverses échelles, tactique ou stratégique, selon les besoins. La structure de l'unité est également propice à la discipline militaire et au moral des soldats.

Les dragons Pourpres ont atteint leur niveau d'organisation actuel grâce à treize siècles de développement et d'expérience. Ils sont actuellement organisés dans un système régimentaire, à l'exception de quelques unités spéciales, dans lesquelles le régiment est l'unité de base de l'organisation militaire. Tous les régiments d'un type donné, sur le papier au moins, ont la même organisation de sous-unités et sont des unités fonctionnellement et administrativement indépendantes, alors que les structures plus grandes d'armées composées de plusieurs régiments sont très fluides et dépendantes de la situation.

Lorsque les hommes rejoignent les Dragons Pourpres, ils rejoignent un régiment spécifique, généralement un qui se trouve dans ou près de leur ville natale, et restent généralement dans ce régiment pour la totalité de leur carrière militaire. Les nouvelles recrues s'entraînent dans le même régiment qu'elles servent après l'entraînement, d'une manière analogue à l'apprentissage dans une guilde d'artisans.
Cependant, tous les soldats ne seront pas de la maison du régiment. Les transferts entre les régiments ne sont pas inconnus, mais ils ne sont pas non plus monnaie courante. De tels transferts sont assez rares pour le personnel enrôlé, et moins rares mais toujours rares pour les officiers commissionnés. De plus, les régiments seront occasionnellement orientés vers d'autres garnisons loin de chez eux, par ex. un régiment de Marsember peut servir 6 mois ou un an à Arabel, et les hommes peuvent délibérément se joindre à de tels régiments si aucune ouverture disponible n'est dans les régiments locaux ou s'ils souhaitent ne pas rester dans leur ville natale.

Ce système fait partie de ce qui donne aux Purple Dragons leur réputation d'excellence. Les soldats connaissent bien et travaillent bien avec ceux qu'ils servent. Les autres soldats dans leurs escouades et les compagnies, et par l'extension le régiment lui-même, deviennent pour eux une famille à laquelle ils sont fidèles. En fait, leurs camarades de classe peuvent être en effet être des frères ou des voisins de la vie civile. Ces hommes gagnent un haut niveau de morale de cette relation étroite, et se battent pour les autres et pour leurs corps de bataille.

Chaque régiment sera composé d'un seul type de force. Un régiment d'infanterie légère sera entièrement composé de fantassins légers, tandis qu'un régiment de cavalerie lourde sera entièrement composé de cavaliers lourds. Bien que le nombre d'hommes dans un régiment d'infanterie et de cavalerie standard soit différent de celui des sous-unités, l'organisation générale est identique.

La majeure partie de l'infanterie de Cormyr est composée d'infanterie légère, en accord avec les tactiques de guérilla préférées défendues par le Lord Grand Maréchal Duc Bhereu, bien qu'il y ait quelques régiments d'infanterie moyens et lourds qui serviront de base à un déploiement militaire important. une guerre majeure.

Gardez à l'esprit que les tableaux organisationnels suivants sont l'organisation de régulation standard. Ils représentent ce qu'une unité devrait avoir, en soi, lorsqu'elle est entièrement équipée et fournie. En pratique, ils varient. Les unités attachées et les pertes peuvent augmenter ou diminuer le nombre réel d'hommes.

1.2.1 Unités d’infanterie

L'infanterie sont les fantassins de l'armée. Bien que de nombreux fantassins aient des compétences de base pour monter à cheval et effectuent généralement des patrouilles, les officiers ont généralement des montures même lorsque leurs hommes marchent, les unités d'infanterie se battent sur leurs pieds. L'infanterie forme l'épine dorsale des forces terrestres de Cormyr. Les sorciers de guerre ont la peur et la crainte et la cavalerie obtient la gloire, mais l'infanterie est ce qui tient la terre et gagne les guerres. Les divers régiments d'infanterie de Cormyr peuvent être des régiments légers, moyens ou lourds.

L'infanterie légère est, comme son nom l'indique, légèrement armée et donc dotée de forces rapides qui sont privilégiées pour les combats de type guérilla. Dans les batailles à plusieurs pièces, l'infanterie légère protégera souvent les flancs et les zones arrière des unités plus lourdes ou des groupes d'archers, manoeuvrant pour harceler l'ennemi et les incitera à se déplacer dans le sol choisi par l'officier commandant, et peut même être utilisé irrégulièrement. archers à besoin si suffisamment d'archers formés ne sont pas disponibles. L'infanterie légère fonctionnera souvent comme des archers irréguliers lors de l'utilisation de tactiques de guérilla.

L'infanterie légère sera également souvent assignée à patrouiller la zone entourant leur garnison quand il n'y a pas assez de cavalerie pour faire le travail (toutes les garnisons n'ont pas de cavalerie, après tout). Les patrouilles seront de la taille d'une escouade ou d'une compagnie, selon la région, et sur ces patrouilles, les hommes monteront normalement des poneys ou des chevaux légers. Ces montures sont seulement pour le transport, cependant. Si ces patrouilles ont besoin de se battre, elles le feront à pied.

L'infanterie moyenne est généralement utilisée pour des actions défensives groupées en tant que ligne de défense principale, bien qu'elles soient encore assez mobiles pour être utilisées lors de manoeuvres de flanc au besoin.

L'infanterie lourde sont les "troupes de choc" de l'infanterie du Cormyr. Ils sont toujours lourdement armés et blindés et sont le plus souvent utilisés dans l'offensive contre les grandes concentrations ennemies en tant que force de suivi de la cavalerie. L'infanterie lourde peut également fournir une défense forte lorsqu'elle est soutenue en profondeur par des forces plus légères. En raison de leur équipement lourd, l'infanterie lourde se déplace plus lentement et est moins manoeuvrable. Dans la mesure du possible, ils ne sont pas déployés sans soutenir des unités plus légères pour protéger leurs flancs et leur arrière.

Table 1-3: Table de l’organisation et de l’équipements pour les régiments d’Infanteries (tous types) (en Mirtul 1 1369 DR)

Type d’Unité                   Abbr.                     #

Escouade                           S                        12  
Composition : 1 Première Lame commande 10 Lames et 1 Éclaireur Royal.

Compagnie                       CPY                     28
1 Capitaine des Lames commande 2 escouades, 1 Lame Majeure, 1 Éclaireur Royal, 1 Guide.
Composition : La Lame Majeure remplit le même rôle qu’un Sergent sur terre.

Kadrath                            KDR                    92
1 Lionar commande trois compagnies
Composition : Il a une équipe constituée d’un Guide, 2 Lame Majeure (un Maître des lames et un Maître de Camp), deux Éclaireurs Royaux et deux Prêtres de guerre.

Battaillon                         BTN                   289
1 Ornrion commande 3 Kadrathen
Composition : Il a une équipe constituée en 1 Lionar comme officier exécutif, trois Ordonnés, 1 Guide, 1 Lame Majeure (Quartier-Maître), trois Éclaireurs Royaux et trois Prêtre de guerre.

Régiment                          RGT                   600
1 Constal commande deux Bataillons.
Composition : Il a une équipe constituée de 1 Ornrion en tant qu’officier exécutif, six Ordonnés, 1 Guide, une Lame Majeure de Régiment, six Éclaireurs Royaux et six Prêtres de guerre.


Officiers (Pas toujours des Chevaliers) :

Capitaine des Lames (18 CPY CO’s)     = 18

Lionars (6 KDR CO's and 2 BTN XO's)  = 8

Ornrions (2 BTN CO's and 1 RGT XO)   = 3

Constal (RGT CO)                                  = 1

-----------------------------------------------------------

TOTAL                                                     = 30

Equipement standard

Infanterie légère
Enrôlé : armure en cuir clouté pour la plupart avec le reste étant uni cuir, boucliers facultatifs, armés d'une épée et d'un arc long, et parfois avec des hallebardes ou pique de Lucerne lors d'actions défensives.

Infanterie moyenne :
Enrôlé : chemise de maille ou une armure en cotte de mailles avec bouclier, armé d'épée et hallebarde ou pique de Lucerne.

Officier : chemise de maille ou cotte de mailles généralement, parfois cuirasse si ils peuvent se le permettre, armé d'épée.

Infanterie lourde :
Enrôlé : armure de plate avec bouclier ou pavois, armé d'hallebarde ou pique de Lucerne et un mixte entre masse lourde, épée ou étoile du matin.

Officier : armure de plate ou harnois (si suffisamment d'argent) avec bouclier, armé d'une épée. 
Le kadrath remplit une fonction spéciale dans la hiérarchie des unités. En période de guerre majeure, lorsque plus de soldats sont nécessaires que les Dragons Pourpres, ils seront complétés de diverses sources. Les volontaires rejoindront, les milices de ville et les hommes du seigneur seront appelés (bien que le seigneur puisse également fournir des fonds afin d’enrôler des mercenairese, ou en extrême urgence même conscription pure et simple peut être faite (bien qu'il n'ait jamais encore eu ce cas en Cormyr). Quelle que soit la source, la plupart de ces hommes n'auront normalement pas le même niveau d'entraînement que les Dragons pourpres. Ces hommes seront assignés à un Kadrath, dans lequel ils recevront n'importe quel entraînement des Dragons pourpres professionnels. Chacune des trois compagnies d'hommes peut recevoir un certain nombre d'hommes jusqu'à une taille d'un kadrath complet, donc un kadrath avec un effectif complet de stagiaires aura quatre fois la taille normale d’un Kadrath, ce qui est plus qu'un bataillon standard. C'est pour cette raison que les postes de Maître des Lames et de Maître de Camp sont attribués au Kadrath et non à d'autres unités.

La fonction spéciale de cette unité est également indiquée par le nom - kadrath est étymologiquement dérivé d'un ancien mot Jhaamdathan signifiant cadre, qui est un centre d'entraînement autour duquel une plus grande organisation peut être construite et formée. Le pluriel de kadrath est kadrathen, pas kadraths.

La cavalerie est formée de soldats qui manœuvrent et se battent à cheval. Ils sont la mobilité de toute armée et le noyau de sa force offensive. La vue et le son d'une unité de cavalerie à pleine charge avec des lances est une expérience formidable, ce que Cormyr appelle souvent "Grande Charge”. Celle-ci sape souvent le courage de l'infanterie. Il faut beaucoup d'entraînement et de discipline pour qu'une unité d'infanterie puisse tenir bon et répondre à une charge de cavalerie. En raison de leur mobilité, la cavalerie est particulièrement adaptée aux missions de patrouille et de reconnaissance, et aux tactiques de guérilla de coup d'envoi privilégiées par les chefs militaires de Cormyr.

La cavalerie légère utilise sa mobilité avec grande efficacité. Le Cormyr ne déploie actuellement pas de cavalerie lourde à cause du coût de telles unités et de la réduction de la mobilité que causerait l'équipement lourd, et ne place qu'un seul régiment d'élite de cavalerie moyenne. Du point de vue des généraux du Cormyr, si la caractéristique principale de la cavalerie est la mobilité, pourquoi les alourdir de tout leur poids, réduisant ainsi cet avantage ?

La cavalerie légère de Cormyr est le plus souvent utilisée pour les missions de reconnaissance et de patrouille, alors que le régiment de cavalerie moyen - le Régiment de Cavalerie Royal - a une présence publique beaucoup plus importante. Pour cette raison, la cavalerie moyenne attire le plus l'attention et la cavalerie légère est souvent négligée.

Table 1-3: Table de l’organisation et de l’équipements pour les régiments de Cavalerie (tous types) (en Mirtul 1 1369 DR)

Type d’Unité                   Abbr.                     # 

Chevauchée                    RDE                     8   
Composition : 1 Première Lame commande 6 Lames et 1 Éclaireur Royal. 

Lance                               LNC                     21 
1 Capitaine des Lames commande 2 Chevauchées, 1 Lame Majeure, 1 Éclaireur Royal, 1 Guide. 
Composition : La Lame Majeure remplit le même rôle qu’un Sergent sur terre.

Troupe                            TRP                     74
1 Lionar commande trois Lances.
Composition : Il a une équipe constituée d’un Guide, 2 Lame Majeure (un Maître des lames et un Maître de Camp), deux Éclaireurs Royaux et deux Prêtres de guerre, un forgeron et son assistant et sont aidés par un écuyer.

Escadron                         SQN                   238 
1 Ornrion commande 3 Troupes.
Composition : Il a une équipe constituée en 1 Lionar comme officier exécutif, deux Ordonnés, 1 Guide, 1 Lame Majeure (Quartier-Maître), trois Éclaireurs Royaux et trois Prêtre de guerre, 1 forgeron et son assistant. L'Ornrion et son Lionar assistant sont tous deux servi par un écuyer.

Régiment                          RGT                   500 
1 Constal commande deux Bataillons.
Composition : Il a une équipe constituée de 1 Ornrion en tant qu’officier exécutif, 4 Ordonnés, 1 Guide, une Lame Majeure de Régiment, six Éclaireurs Royaux et six Prêtres de guerre, 1 forgeron et son assistant. Le Constal et son Ornrion assistant sont tous deux servi par un écuyer.




Officiers :

Capitaine des Lames (18 LNC CO’s)     = 18

Lionars (6 TRP CO's and 2 SQN XO's)  = 8

Ornrions (2 SQN CO's and 1 RGT XO)   = 3

Constal (RGT CO)                               = 1

-----------------------------------------------------------

TOTAL                                               = 30

Equipement standard

Cavalerie légère
Enrôlé : armure de cuir cloûté, bouclier (optionnel) armé d'épée, lance légère et arc long. Leur monture sont les Crains dorés, Crépusculaire, Longue crinière, Braise ou de simple chevaux de guerre léger commun.

Officier : chemise de maille ou cotte de maille, armé d'épée, lance légère ou arc long. Les montures sont les mêmes que pour les enrôlés, sauf pour les officiers les plus riches qui ont par exemple des Dambraii ou des Raurin léger et parfois des destriers du Cormyr. D'autres ont parfois les moyens de posséder un Tharurr de guerre lourd.

Cavalerie moyenne : 
Enrôlé : chemise de maille ou une cuirasse avec bouclier, armé d'épée, lance lourde et arc long. Les montures sont en général des Amphailian noir ou des Tantan ou simplement des chevaux de guerre lourd. Rarement un enrôlé peut recevoir de la part de son supérieur un destrier du Cormyr ou un Tharurr de guerre.

Officier : armure de plate, cotte de maille ou cuirasse. Le cheval est lui aussi protégé. Ils sont armés d'une épée, lance lourde ou arc long. Les montures sont les mêmes que celle des enrôlés, sauf encore une fois pour ceux qui en ont les moyens. Ceux là ont souvent des destrier du Cormyr ou un Tharurr de guerre.

Notez que les unités de cavalerie de la taille de la troupe et plus grandes sont assignées leurs propres forgerons pour gérer les tâches de ferrage de routine nécessaires pour les chevaux. Ceci est unique à la cavalerie; Dans d'autres unités, le quartier-maître de l'unité embauchera ce travail aux forgerons civils. Dans les unités de cavalerie, les forgerons sont généralement les premières épées et leurs assistants sont des lames.

1.2.2.1. Le Régiment de Cavalerie Royal
Le Régiment de Cavalerie Royal travaille habituellement ensemble en tant qu'ensemble dans des fonctions conventionnelles de formations de déploiement, mais il se déploie rarement sous n'importe quelle situation, sauf ordre royal. Le Régiment de Cavalerie Royal est toujours important dans tout événement festif et où le faste est de mise en tenue et armure d'apparat de Suzail, mais ne vous y trompez pas: ces cavaliers de cavalerie ne sont pas seulement là pour le spectacle; Ce sont des combattants très compétents, voir les meilleurs. En raison de son nom - le Régiment de Cavelerie Royal, doit sa renommée et son statut solitaire comme étant le plus lourdement armé de la cavalerie du Cormyr, on pense souvent à tord qu'il est le seul régiment de cavalerie mis en place par Cormyr.

Contrairement à d'autres Régiments dans les Dragons pourpres, les officiers du Régiment de Cavalerie Royal - tous les 30 d'entre eux - sont toujours des chevaliers du Dragon Pourpre, et beaucoup sinon la plupart d'entre eux sont de sang noble. Ces chevaliers sont typiquement équipés plus comme de la cavalerie lourde que moyenne. Chaque chevalier-officier est autorisé à avoir un écuyer, et cet écuyer est également enrôlé en tant que membre des Dragons Pourpres. Quand vient le temps pour l'écuyer de devenir chevalier, il sera également nommé officier s'il y a un poste vacant, sinon il deviendra juste un chevalier qui n'est pas membre des Dragons Pourpres.
Le Régiment de Cavalerie Royal se distingue aussi d'une autre manière : le régiment tout entier utilise exclusivement la race des destriers du Cormyr comme cheval de guerre, et les montures de ce régiment sont les plus belles de Cormyr.

En raison de la nature unique et d'élite, il est composé d'hommes et de femmes d'exception venu de partout dans le Cormyr et n'est pas composé principalement des hommes de la même région contrairement à la plupart des autres régiments.
Les deux escadrons qui composent le Régiment sont respectivement appelés l'escadron de Cavalerie du Roi et l'escadron de cavalerie de la Reine. L'ensemble du Régiment est cantonné à Suzail, et lorsque l'exercice d'entraînement ou les besoins nécessitent un déploiement, un seul escadron sera déployé à la fois tandis que l'autre restera en garnison à Suzail.
1.2.2.2. Autres unités de Cavalerie


Toutes les unités de cavalerie à l'extérieur du Régiment de Cavalerie Royal sont constituées en cavalerie légère et sont rarement vues en formation régimentaire complète. Ils sont habituellement affectés par régiment à des garnisons à travers le Cormyr, puis envoyés dans des unités plus petites en tant que patrouilles à la fois pour aider à garder les routes en toute sécurité pour le voyage et pour garder un œil sur les voyageurs utilisant les routes. Tout le monde en Cormyr est familier avec ces patrouilles, mais parce que ces cavaliers ne sont pas normalement vus en formation régimentaire, les gens ordinaires ne pensent généralement pas que ces hommes font partie d'un régiment. Les patrouilles sont généralement composées de lances de cavalerie avec peut-être un assistant de guerre ou deux attachés.
1.2.3. Cavalerie volante

L'existence de créatures volantes telles que les dragons, les wyverns et autres a longtemps inspiré aux hommes à la fois le rêve de pouvoir voler et la crainte des attaques venant du ciel. Les forces terrestres qui tentent de se défendre contre de telles attaques ont un désavantage inhérent, de sorte que les défenseurs de Cormyr ont eux-mêmes pris les devants en créant un unité volante d'élite. Les Magiciens de guerre et les Dragons Pourpres ont pour objectif d'apprivoiser les hyppogryphes  afin de les utiliser comme montures. Les hippogriffes sont abondants dans les Pics du Tonnerre, e, donc le Cormyr ne dépend pas d'un fournisseur lorsqu'il désire obtenir plus de montures volantes. 


Les unités des Dragons Pourpres qui utilisent des hippogriffes comme montures sont organisées comme des unités de cavalerie, mais sont appelées unités montées aéroportées et leurs soldats individuels sont des «dragonniers aériens». Il n'y a que deux différences entre l'organisation aéroportée montée et celle des unités de cavalerie régulières. La première est qu'il existe une formation spécifique pour les monteurs d'hippogriffes et que ces unités contiennent des soldats spécialement formés à l'entretien et à la manipulation des hippogriffes à la place des Guides, des écuyers et des forgerons d'une unité de cavalerie normale. Une telle formation spéciale n'est pas nécessaire pour la cavalerie régulière puisque les chevaux (et la connaissance de prendre soin d'eux) est courante. La deuxième différence est due à la tactique particulière du combat aérien. L'expérience sur le terrain a prouvé la valeur de la tactique coopérative des «unités volantes». Ces unités vont toujours par paires. Pour cette raison, une unité plus grande contiendra toujours un nombre pair d'unités plus petites qui travaillent ensemble par deux.
Les Dragons Pourpres qui mont les hippogryphes sont utilisés principalement pour des missions de reconnaissance, de patrouille et de messagerie, et sont rassemblés dans des unités plus grandes uniquement dans les grandes villes. Cependant, lorsque cela est nécessaire pour se défendre contre des attaques de créatures volantes, ils peuvent être rapidement assemblés en unités plus grandes car aucun terrain ne les ralentira et ils pourront facilement voler jusqu'à une distance de 130 kilomètres ou plus par jour. Pour cette raison, la cavalerie montée est normalement déployée dans des unités jamais plus grande que des escadrons.



Table 1-3: Table de l’organisation et de l’équipements pour les régiments de la Cavalerie Ailée (tous types) (en Mirtul 1 1369 DR)

Type d’Unité                   Abbr.                     # 

Talon                                TLN                      6   
Composition : 1 Première Lame commande 4 Lames et 1 Éclaireur Royal. 

Aile                          WNG               16
1 Capitaine des Lames commande 2 Talons, 1 Lame Majeure, 1 Éclaireur Royal, 1 Ecuyer d'hippogryphe.Composition : La Lame Majeure remplit le même rôle qu’un Sergent sur terre.
Vol                                    FLT                      42
1 Lionar commande deux Ailes.Composition : Il a une équipe constituée d’un Guide, 2 Lame Majeure (un Maître des lames et un Maître de Camp), deux Éclaireurs Royaux et deux Prêtres de guerre, deux Ecuyers d'hippogryphes.
Escadron                         SQN                   100 
1 Ornrion commande 2 Vols.
Composition : Il a une équipe constituée en 1 Lionar comme officier exécutif, deux Ordonnés, 1 Lame Majeure (Quartier-Maître), 4 Éclaireurs Royaux et 2 Prêtre de guerre, 4 Ecuyers d'hippogryphes.
Régiment                          RGT                   220 
1 Constal commande 2 Escadrons.
Composition : Il a une équipe constituée de 1 Ornrion en tant qu’officier exécutif, 4 Ordonnés, une Lame Majeure de Régiment, six Éclaireurs Royaux et 4 Prêtres de guerre, 3 Ecuyers d'Hippogryphes.




Officiers  :
Capitaine des Lames (8 WNG CO’s)      = 18
Lionars (4 FLT CO's and 2 SQN XO's)    = 6
Ornrions (2 SQN CO's and 1 RGT XO)   = 3
Constal (RGT CO)                               = 1
-----------------------------------------------------------
TOTAL                                              = 18
Equipement standard

Cavalerie ailée
Enrôlé : en général armure de cuir cloûtée, bouclier (optionnel), armé d'épée, lance légère et arc long.


Officier : chemise de maille et occasionnellement cotte de maille, armé d'une épée, lance légère et arc long.

C'est un danger évident que lors d'un combat aérien, un Dragon Pourpre Ailé puisse tomber ou être forcé de monter sur sa monture. Afin de minimiser ce danger (rendant ainsi plus de gens prêts à accepter ce devoir), les sorciers de la guerre ont créé un dispositif magique spécial pour les soldats se trouvant dans les airs. Chaque membre d'une unité ailée reçoit un Anneau de poids de plume à usage limité. L'anneau est limité à une utilisation par jour pour les rendre moins coûteux. Il est basé sur la théorie que si un Ailé tombait de sa monture pour une raison quelconque, il n'aurait pas le temps de rapporter à son unité et d'obtenir une autre monture avant la fin de la bataille.

Anneau de poids de plume : Cette bague est une bande d'argent qui est gravée avec des images de plumes. Il ne s'active pas plus d'une fois par jour lorsque le porteur commence à tomber en chute libre, et reste en fonction jusqu'à ce que le porteur se pose doucement sur un sol ferme.

NLS : 1; prérequis : création d'objet merveilleux, joaillerie, sorts poids de plume. Prix sur le marché 400 pièces d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniques.forumactif.com
 
Armées du Cormyr.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques du Multivers :: Multivers :: Abeir - Toril :: Féérune :: Cormyr-
Sauter vers: